samedi 6 avril 2013

7 Shakespeares d'Harold Sakuishi

Avant-propos : Je ne connais absolument rien à l'univers du manga et donc je ne connais pas les termes adéquats. Mais, j'ai envie de vous parler d'une série (oui je sais, on n'appelle pas ça comme ça, un jour je ferai l'effort d'apprendre les termes) que j'aime beaucoup [et puis, il y en aura très très vite une autre, dès que j'aurai reçu mon tome 2 de Cesare -et je peux vous dire que je trépigne d'impatience !]. 
C'est grâce à Jeneen que j'ai découvert ce manga et d'ailleurs, elle m'avait prêté les deux premiers tomes (et je l'en remercie). Je me suis empressée d'acheter le 3e (en octobre) et évidemment, comme tout livre dont on dit qu'on meurt d'envie de lire la suite,  je ne l'ai lu qu'hier soir [à ma décharge, c'est aussi parce que je savais que le tome 4 n'était pas sorti, maintenant il l'est et le 5 doit sortir en mai]. 

Prologue Londres, 1600
Dans le quartier libre, alors que les forces de l'ordre s'apprêtent à interrompre la représentation de Hamlet, et à mettre aux fers les comédiens, un homme s'interpose : il prétend être William Shakespeare, l'auteur de la pièce qui est jouée. Non loin de là, dans une taverne, un homme négocie la vente du manuscrit dérobé de Hamlet, mais ses interlocuteurs l'accusent d'imposture. Laissé seul avec son manuscrit dans les mains, l'homme crie alors qu'il a connu Shakespeare dans le passé et que le dramaturge lui-même, n'est autre qu'un imposteur…

Vous pouvez découvrir ce prologue sur le site de l'éditeur, ici. 
Mais attention, nous allons très vite changer d'univers ! 

Le tome 1 délaisse rapidement Londres et nous entraîne 13 ans auparavant à Liverpool dans la communauté chinoise de la cité. Nous faisons connaissances avec Li, jeune fille qui semble douée de fortes intuitions voire même de prémonitions qui effraient beaucoup de membres de son entourage. Elle nous apparaît comme un personnage attachant et son  destin tragique et émouvant vient renforcer ce sentiment. 
Ce tome se termine que l'on n'ait vraiment découvert davantage d'éléments sur Shakespeare. 

Le tome 2 nous permet de retrouver Li et de découvrir sa rencontre avec un jeune homme, nommé Lance Carter, qui n'est autre que celui qui se présentait comme William Shakespeare dans le tome 1. Lance est un jeune membre de la guilde des marchands de sel, qui écrit des pièces de théâtres en tant qu'amateur et qui visiblement n'a pas beaucoup de succès en tant qu'auteur. Lance travaille avec son meilleur ami Wallace, qui ne partage pas son amour du théâtre. Les 2 jeunes hommes recueillent Li qui au départ ne parle pas un mot d'anglais, mais qui va développer ses connaissances de manière extrêmement rapide. Bientôt, elle se met à écrire des poèmes. 

Le tome 3 nous présente toujours les mêmes personnages, mais développe davantage le thème du théâtre, puisque Lance va participer à un concours pour déterminer qui a écrit la meilleure pièce de théâtre et en même temps ravir la main de la plus jolie fille de Liverpool. Mais l'inspiration manque à Lance...

Mon avis sur les 3 tomes : 
Je suis au bord du coup de coeur pour cette série, mais j'attends quand même de connaître sa résolution pour pouvoir vraiment me prononcer (il n'y a visiblement que 6 tomes ce qui me semble un peu court pour résoudre toutes les pistes ouvertes). 
J'avoue que le mystère shakespearien m'intrigue (ces fameuses "années perdues" par exemple) , mais je ne suis pas une adepte des théories selon lesquelles il ne serait pas l'auteur de ses pièces (pour la bonne et simple raison que les autres supposés auteurs ont tous dans leurs biographies quelque événement qui permet de réfuter les hypothèses avancées). 
Ce qui ne m'empêche pas d'apprécier quelques divertissements sur le mode du "et si c'était vrai?" comme Shakespeare in Love (parce que je vénère Joseph Fiennes) et plus récemment Anonymous (qui m'a très agréablement surprise, alors qu'au départ, il me faisait très peur) [le film, pas les pirates informatiques]
Au final, ce que j'ai apprécié dans 7 Shakespeares, c'est d'être surprise. Je m'attendais à une énième variation sur le thème en réalité Shakespeare était Bacon / De Vere / Marlowe ou une autre figure historique. Mais en se plaçant sous les auspices d'une hypothèse (que vous avez sans doute devinée grâce aux résumés) totalement improbable et plaçant quelques petits aspects fantastiques, Sakuishi nous permet de nous divertir sans qu'au final on n'ait besoin d'adhérer à quoi que ce soit. On sait que cela ne s'est pas passé de cette manière. Et donc on peut totalement se laisser distraire. 
Mais cela peut aussi rebuter, certains ont l'impression d'avoir été un peu trompés car il est vrai que dans les 2 premiers tomes l'histoire est clairement celle de Li et non pas celle de Lance / Shakespeare. Pour ma part, j'ai trouvé cette héroïne éminemment sympathique et  attachante. La plongée dans la communauté chinoise ne m'a pas dérangée (même si elle est anachronique). L'auteur mélange d'ailleurs beaucoup les temporalités avec un certain nombre de retour en arrière (le tome 4 présentant visiblement l'enfance de Will d'après ce que semble annoncer à la fin du tome 3) ce qui permet de conserver une part de mystères aux personnages. 
Mais qui dit manga dit dessin et c'est sans aucun doute ce que je préfère ici : les décors et les costumes sont représentés avec une précision magnifique. Dans le prologue, on se croirait au Globe (je vous remets le lien, pour que vous alliez voir de vous-même, mes photos ne sont pas assez réussies). Les personnages sont soignés (et Shakespeare est trop beeeeeeau -quand on pense au laideron qu'il était en réalité - je suis en mode héroïne de manga avec les yeux qui me sortent de la tête quand je le regarde- oui je sais que ce n'est qu'un dessin). Le trait est classique (visiblement trop classique pour certains adeptes), mais pour ma part, j'aime quand le dessin représente fidèlement ce qu'il est supposé reconstituer -surtout pour un manga historique. Les personnages sont sympathiques et attachants. On a envie de connaître la suite de leurs aventures, surtout qu'on ne sait pas toujours exactement à quoi fait référence le titre. [Et j'enrage de ne pas avoir commandé le tome 4!]. 

En quelques mots : Il ne faut pas s'attendre à des révélations, mais à une jolie fantasmagorie sur le thème "Qui était Shakespeare?" avec des personnages attachants et une reconstitution architecturale magnifique. 
Et cela donne évidemment une furieuse envie de lire Shakespeare ! 


Première participation au challenge Shakespeare de ClaudiaLucia et Maggie 

18 commentaires:

  1. Je n'étais a priori pas emballée mais j'ai aimé ton billet alors je note !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. J'espère que tu auras l'occasion de le découvrir !

      Supprimer
  2. J'imagine que ça doit être très bien fait. A une époque, j'étais un grand fan de manga, j'étais même capable de lire en japonais! Enfin, ça commence à dater...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est très bien fait. Je me contente de la version traduite ! Merci d'être passé.

      Supprimer
  3. Je ne suis pas manga, mais cette série me fait envie. Si j'ai le temps, j'irai voir à la bibli, rien que pour les dessins.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui elle vaut le coup de jeter un oeil !

      Supprimer
  4. Je n'ai jamais lu de manga mais alors là tu me fais vraiment envie grâce au sujet et tout ce que tu en dis! Une belle participation au challenge Shakespeare.Merci!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. De rien :-)
      Je n'en lis jamais non plus mais celui-ci est vraiment une réussite.

      Supprimer
  5. Ce manga a l'air très intéressant. Je note. Merci pour la découverte! ;)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. De rien ! J'espère qu'il croisera ta route !

      Supprimer
  6. J'aime beaucoup les mangas, même si je suis très loin d'être une experte. J'avais évidemment repéré cette série, mais je vais attendre que tous les tomes soient sortis, j'ai horreur de devoir trépigner parce que les publications se font au compte goutte.
    Et j'ai hâte de lire ton avis sur "Cesare", je l'ai découvert jeudi et j'adore déjà les dessins.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Le 6 devrait sortir vers septembre visiblement. Encore quelques mois à attendre. J'avoue m'être lancée sans savoir combien il y avait de tomes, ni le rythme de publication.
      Pour Cesare, j'ai adoré le tome 1, j'attends juste de voir si le tome 2 confirme cette impression.

      Supprimer
  7. J'avais lu le 1er tome à sa sortie et j'avais été assez emballée également ... Comme toi, j'avais beaucoup aimé les décors, le Globe, le beau Shakespeare ... et la jeune Li, très énigmatique. Et puis j'avais oublié cette série lol ! Maintenant, je croise les doigts pour pouvoir emprunter la suite à la bibliothèque !
    Sinon, j'ai feuilleté Césare et j'ai été assez emballée également ...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ca me rassure de voir que je ne suis pas la seule à trouver Shakespeare beau ^^
      J'espère que tu vas pouvoir poursuivre parce que c'est vraiment bien.
      Ce que j'aime avec Cesare, c'est que pour une fois, le personnage n'est pas très traité de manière racoleuse et l'auteur s'appuie sur des sources historiques sérieuses (et je ne te parle même pas de la reconstitution de Pise)

      Supprimer
  8. Cela fait bien longtemps que je n'ai pas lu de manga, et tu me donnes terriblement envie d'essayer celui-ci. Moi ça me rassure qu'il n'y ait que 6 tomes, un de mes problèmes avec le manga c'est la place que ça prend... En plus, si ça donne envie de replonger dans Shakespeare, c'est fantastique!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est vrai qu'effectivement 6 tomes, c'est déjà beaucoup, mais j'aurais envie que cela ne s'arrête pas^^ Oui ca donne envie de lire le Barde, je me suis plongée dans Hamlet !

      Supprimer
  9. Quel article original dans le challenge Shakespeare ! Elle a l'air super cette série !
    Bonne semaine.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Désolée ton commentaire était passé en spam ! Elle est effectivement très originale et très addictive :-)

      Supprimer