mardi 2 avril 2013

1932 de Karen M Cox

Avant-propos : Il faut savoir que parfois, je me sacrifie pour vous. Je vais vous présenter un livre que personne n'a lu dans la blogosphère française et que personne après avoir vu ce billet ne lira jamais. Je l'avais repéré sur Goodreads. L'histoire était alléchante : il s'agit d'une transposition d'Orgueil et Préjugés au temps de la Grande Dépression. Coup de chance, peu de temps  après en avoir parlé avec Emjy, il se retrouve à être disponible gratuitement sur un site qui ne doit pas être nommé. Dans un élan de naïveté crasse et dire que je me moque de Catherine Morland ! de fol espoir d'avoir enfin trouvé une austenerie intéressante, j'envoie un message à Miss Léo pour la prévenir que le contexte historique pourrait sans doute l'intéresser et je me lance quasiment immédiatement dans la lecture (pour vous donner une idée, c'était le 28 janvier). J'avoue que je donne de gros spoilers sur ce qui se passe dans ce livre, mais croyez-moi, vous ne le lirez sans doute jamais (et surtout ne payez pas pour lui !).

Mon avis : Et pourtant tout avait très bien commencé [c'est d'ailleurs une des raisons pour lesquelles je suis tellement en colère contre ce livre car il aurait pu être bien]. Si le style n'était pas virevoltant, on avait l'impression de retrouver les personnages que l'on connaît et que l'on aime. Elizabeth est vive, enjouée et courageuse, Darcy est un peu hautain, mais on se rend vite compte qu'il est plus aimable que cela. L'introduction de quelques nouveaux personnages était intéressante comme par exemple, celui de la petite Maggie, fille de Georgiana et Wickham, absolument adorable, pleine de bon sens enfantin et sorte de mini-Elizabeth. Ajouté à cela de multiples références à des classiques bien-aimés : une petite rencontre dans le train à la Anna / Vronski, une petite frayeur autour d'un cheval avec Darcy-Rochester qui accuse Elizabeth de l'avoir ensorcelé, je frétillais d'impatience à l'idée de lire la suite. Le contexte de la Grande Dépression était lui aussi intéressant. Les Bennet se voient contraint de réduire leur train de vie (hommage à Persuasion sans doute) et quittent leur bien-aimée Chicago pour un Etat évidemment arriéré du sud (le Kentucky, je crois, ce qui ferait qu'il serait en fait plutôt au centre, mais pour eux, c'est le sud, comme quoi tout est relatif). Les jeunes demoiselles Bennet doivent alors chercher un travail. Elizabeth rencontre fréquemment Darcy et au bout de quelque temps, celui-ci lui propose de l'épouser. Et Elizabeth dit oui ! Pour soutenir sa famille, elle décide de se sacrifier et d'épouser William Darcy. Sur le coup j'ai été un peu étonnée mais je me suis dit "pourquoi pas?". C'est maintenant que les choses se gâtent...

Visiblement, l'auteure était en manque, a voulu surfer sur la mode de l'érotisme soft pour se faire des sous a craqué. Bien vite, le mariage a lieu et surtout la nuit de noces. Où l'on apprend avec horreur des choses que l'on ne veut vraiment pas savoir : que Darcy est puceau, que c'est le colonel Fitzwilliam qui lui a appris ce qu'il devait faire [on espère qu'il ne lui a pas montré...] et en plus, Darcy [notre Darcy, héros de tous nos fantasmes] semble avoir du mal à trouver l'entrée...[j'exagère un brin, mais je vous jure qu'il y a une phrase plus que louche à ce sujet]. Je vous passe le fait que ce soit fini en moins de temps qu'il ne faut pour l'écrire et qu'Elizabeth n'ait pas ressenti grand chose. C'est là où l'on se dit que le Kindle a un gros défaut : on ne peut pas le lancer à l'autre bout de la pièce comme je l'aurais sans doute fait avec un livre papier. Je vous avoue qu'à ce moment-là, j'ai mis le livre en pause pendant un certain temps, j'ai prévenu Miss Léo et Emjy que ce n'était vraiment la peine qu'elles se penchent sur ce livre. Mais comme, j'ai du mal à vraiment abandonner un livre [et que je me suis dit que ca ferait un billet tordant], j'ai repris ma lecture.

Je vous rappelle donc que nous avions laissé Darcy tout heureux d'être déniaisé. Tellement heureux qu'il ne peut plus voir Elizabeth sans avoir envie de lui sauter dessus et sans avoir une "burgeoning erection" [je pense que çà se passe de traduction]. Et d'ailleurs, un jour, il la croise dans les écuries et que se passe-t-il donc ? Je vous le donne en mille : batifolage au milieu de la paille. Il faut savoir [car c'est follement intéressant] que quelque temps plutôt, Lizzie a découvert une sensation physique particulière [en gros, elle a eu un orgasme]. Perplexe, devant ce phénomène, elle interroge Darcy [je vous livre l'intégralité du dialogue car il vaut son pesant de cacahuète] :
Lizzie : "Do you know what just happened to me ?"
Réponse de Darcy "Yes".
Merci Will pour l'explication, c'est trop sympa !

Puis, Lizzie rencontre Wickham qui lui dit qu'il est quelqu'un de très sympathique et que Darcy est méchant car il l'empêche de voir sa femme et ses deux filles. Evidemment, Lizzie, qui a parlé avec Wickham 5 minutes, accuse Darcy de ne pas être juste avec le mari de sa soeur. Ils se disputent, Lizzie retourne une baffe à Darcy [oui, oui, oui] et part se réfugier chez ses parents. Darcy est tout perturbé, surtout qu'il ne peut plus aller réfléchir dans son endroit préféré : la grange [??? Vous me direz je n'ai jamais essayé d'aller réfléchir dans une grange, je manque peut-être quelque chose] car elle se situe au niveau des écuries [j'avoue que je ne maîtrise pas complètement le vocabulaire subtil grange/écurie, ni donc la topographie locale, mais bon ça ne change pas grand chose au problème]. Je disais donc qu'il ne peut plus y réfléchir car il ne cesse de se souvenir de ce qu'il s'est passé auparavant (cf plus haut).

A partir de là, le récit redevient plus intéressant à tel point qu'on a presque l'impression qu'il y a 2 auteurs différents. Lizzie en s'enfuyant a laissé derrière elle le livre qu'elle était en train de lire qui n'est autre que Persuasion ! Darcy entreprend de le lire et devant la lettre de Wentworth décide de rédiger une lettre à Lizzie [c'est un peu guimauve, mais j'ai trouvé çà trop mimi comme hommage]. Il lui révèle donc ce qu'on sait sur ce qu'il pense de sa famille et la vérité sur Wickham qui était un mari alcoolique, violent et bigame ! [j'ai trouvé cette idée intéressante car il fallait trouver quelque chose qui pouvait être choquant]. Forcément, Lizzie est toute chamboulée par ces révélations. Se serait-elle trompée sur le compte de Darcy ??? Là-dessus, Lydia passe une soirée avec Wickham (elle ne s'échappe pas avec lui) et c'est Darcy qui la retrouve. Mais Wickham ne s'arrête pas là. Il va chez Georgiana et la menace de prendre ses filles si elle ne lui donne pas de l'argent. Darcy et le shérif Fitzwilliam réussissent à  pénétrer à l'intérieur [du premier coup] et à maîtriser Wickham. Darcy est à deux doigts de le tuer. Tout est bien qui fini bien (il ne l'a pas tué). Georgie saute sur Fitzwilliam, Darcy saute sur Lizzie, les deux sont enceintes et on a même droit à l'épilogue 35 ans après avec que du bonheur, tout çà, tout çà.

En quelques mots : une lecture dont on peut absolument se passer, où l'auteure avait pourtant quelques idées intéressantes (c'est pour cela que j'ai daigné lui mettre 2 sur 5) mais rendue extrêmement désagréable par l'abondance de scènes érotiques à 2 sous [je crois que je ne me remettrai jamais de la nuit de noces]. J'avoue avoir téléchargé en même temps une adaptation de Persuasion par la même auteure. Je ne suis sûre de la lire un jour.



28 commentaires:

  1. Ah ah ah!! Qu'est ce que tu m'as fait rire! J'imagine la tête d'une Austenophile lisant que M. Darcy est puceau. Un monde qui s'effondre! Ca vous apprendra les petites monomaniaques à lire tant de choses autour de Jane Austen! Jamais rien ne sera aussi bon que la plume de Jane!! :)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ce n'est pas tant qu'il soit puceau (pourquoi pas) ou pas, c'est juste que la question ne doit pas être abordée ! ^^ J'avoue que les oeuvres dérivées rapportent plus de déceptions que de bonheurs, mais je suis quand même bien contente de ce billet que j'ai pris beaucoup de plaisir à écrire ;-)

      Supprimer
  2. N'empêche que, tu m'as fait mourir de rire de bon matin ^^

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. J'ai bien rigolé aussi en écrivant. Et encore, je n'ai pas parlé du moment où j'ai cru que c'était une Christian novel vu que tout le monde disait qu'ils ne l'avaient jamais fait avant le mariage...Tout un tas d'émotions dans ce livre !

      Supprimer
  3. Génial, merci pour cette critique et pour l'avertissement. J'éviterai de le télécharger sur ma liseuse!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. De rien ! Je pense effectivement que c'est une sage décision ;-) C'est vraiment dommage car le résumé ne laissait rien présager de tel !

      Supprimer
  4. My My! JE comprends pourquoi je n'aime pas les austeneries! Je me contenterai d'Orgueil et Préjugé! :D En tout cas j'ai bien rigolé!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. J'avoue que j'ai de plus en plus de mal car je vais de déceptions en déceptions. J'ai fini Northanger Abbey dimanche et 1932 hier et la comparaison était vraiment catastrophique. Mais j'ai bien aimé vous raconter le livre donc je ne dis pas que je ne recommencerai pas.

      Supprimer
  5. Le livre a l'air pathétique mais qu'est-ce que j'ai ris en lisant ton billet!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'était le but alors je suis contente :-) Mais c'est clair que ca me fait presque de la peine de voir Darcy et Lizzie maltraités de cette manière !

      Supprimer
  6. Je fuis... et en courant ! (pas ton billet hein, le livre ;-))

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Effectivement je pense qu'il n'est vraiment pas pour toi (et ni pour aucune personne aimant JA!) ;-)

      Supprimer
  7. Ton billet est très drôle ! Heureusement que tu n'as pas payé pour le lire :)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ca a vraiment été un gros coup de chance car j'avais téléchargé et lu l'extrait sur mon kindle (et le début est bien) et je me tâtais à l'acheter et le lendemain, il était disponible en gratuit !

      Supprimer
  8. En tout cas, ton article est absolument génial et cela aurait vraiment bête de ne pas l'écrire (pour toi) et de le rater(pour nous). Grosses bises.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Tu vois, je t'avais prévenue que c'était du lourd ! J'avoue que ca me donne presque envie d'en lire d'autres car j'ai écrit ce billet à une vitesse supersonique tellement j'étais inspirée. Comme quoi, on fait beaucoup de cas de la qualité d'un livre pour pas grand chose ;-)

      Supprimer
  9. Très drôle ! Je te remercie d'avoir souffert à la lecture de ce livre, j'y ai gagné un énorme fou rire ...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci :-) Je crois vraiment que je vais être obligée de recommencer alors ;-)

      Supprimer
    2. Sans hésitation : oui, recommence quand tu veux !!!

      Supprimer
    3. Je pense m'attaquer aux 5 filles de Mr Darcy que déjà beaucoup de blogueuses ont surnommé les 5 cruches de Mr Darcy. Tout un programme !

      Supprimer
  10. Un billet qui m'a fait énormément rire!
    Je suis assez fan des austeneries mais je crois que cette fois-ci, je passerai mon chemin ;)
    Je comprends que tu n'oses pas te lancer dans la relecture de Persuasion. En même temps, je me demande ce que l'auteure pourrait inventer cette fois-ci....

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui celle-ci est à oublier je pense !
      Je te livre en avant-première mondiale le résumé : Anne fait de la poterie et dirige une marina... Et le livre a 4,38 /5 (1932 avait 3,98, je me demande juste comment c'est possible!)

      Supprimer
  11. Oh la vache xD effectivement c'est énorme et je comprends l'envie de le balancer à travers la pièce ^^ en tous cas l'avantage de ce genre de bouse euh bouquin (humm) c'est que ça donne des billets très fun en retour ^^

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui c'est super pratique, ca va vite à écrire et l'inspiration vient facilement !
      Et pourtant, je suis hyper soigneuse avec mes livres, donc si je parle de le lancer c'est vraiment que c'est insupportable !

      Supprimer
  12. Oh la vache en effet... ton billet vaut le jus, alors rien que pour ça, merci :)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. De rien :-) Je suis heureuse de vous avoir fait rire !

      Supprimer
  13. Rien que pour le plaisir de te lire, j'espère que tu tomberas sur d'autres pépites, mais d'ici quelque temps tout de même, et que tu nous offriras une bonne dose de rire!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci c'est gentil, je vais faire de mon mieux !

      Supprimer