jeudi 14 août 2014

La fin du monde a du retard de J.M. Erre

Avant-propos : Je ne réserve jamais mes livres à la bibliothèque. Je préfère en général flâner et tomber par hasard sur un livre au détour d'une étagère. Mais, j'ai fait une exception pour celui-ci. Quand j'ai vu que ma bibliothèque l'avait acquis, j'ai découvert les joies de la réservation par internet avec sms qui avertit que le livre est disponible pendant 7 jours ou bien il s'auto-détruira. Car la sortie d'un nouveau J-M Erre est devenu un événement que je note précieusement dans mon calendrier, puisque depuis ma découverte du Le mystère Sherlock, j'ai lu et aimé Prenez soin du chien et Série Z (mais je n'ai pas fait de billets, c'est pas bien). Je dirais même que c'est grâce à lui que j'ai commencé à m'intéresser un peu aux auteurs français contemporains en me disant qu'ils n'étaient au final pas tous aussi ennuyeux qu'ils en avaient l'air (et il y en a même maintenant quelques autres qui trouvent grâce à mes yeux, mais ça c'est une autre histoire).

Mon résumé : A l’hôpital psychiatrique Saint-Charles, Julius adepte du complot, s'enfuit avec Alice, seule rescapée d'un mariage catastrophique où les 262 invités sont morts. Ils ont 4 jours pour empêcher la fin du monde. Vont-ils réussir ???



Mon avis : Cette fois-ci, l'intrigue tourne autour des sagas épiques où un héros doit affronter d'innombrables épreuves dans une quête pour sauver le monde (Le Seigneur des Anneaux, Matrix) mais aussi de la mode des thrillers ésotériques sur fond de complot mené par une multinationale (ou société secrète) qui contrôle l'information (type Da Vinci Code), sans oublier les mythes de l'Antiquité. Ce savant mélange d'érudition et de culture plus populaire est d'ailleurs l'une des caractéristiques que j'apprécie le plus chez JM Erre, de même que ses phrases qui commencent dans un style soutenu pour finir par nous évoquer quelque chose de plus trivial.
L'autre point fort des romans de l'auteur est la façon dont il pointe avec humour les travers de notre société que ce soit les "modes" vestimentaires (celle-ci est heureusement en train de devenir has-been):
Quelque chose de le fit rire, il appuya sur deux touches, puis il remit l’appareil dans la poche arrière de son jean taille basse – caleçon haut.
la mise en scène de l'information
Tout autour de l’église, la place Saint-Théodule grouillait de monde. Les heures passant, elle avait été prise d’assaut par les équipes des télévisions qui retransmettaient en direct les preuves irréfutables qu’il ne se passait rien. Munis de micros et de brushings, des journalistes remplissaient le vide minute par minute à l’aide de leur sourire crispé. Les caméramans filmaient l’impressionnante foule de curieux qui filmaient les caméramans avec leurs téléphones portables. Des pensionnaires d’une maison de retraite, installés sur leur balcon, se regardaient à la télévision en train de regarder la télévision sur leur balcon. C’était l’happy-hour de la mise en abyme. 
le succès de la littérature nordique (j'ai toujours pensé la même chose que lui à ce sujet^^)
Face à l’entrée, plusieurs tables croulaient sous les polars suédois, norvégiens et islandais ; une littérature dont la fonction première est de révéler au touriste potentiel la dangerosité insoupçonnée des pays nordiques qui comptent manifestement parmi les endroits les plus criminogènes au monde. 
 la difficulté d'assumer qu'on aime les comédies romantiques (personnellement, j'assume)
C’était un bon présage, pensait-il, comme dans les comédies romantiques quand le héros à mèche embrasse l’héroïne à dents sur fond de feu d’artifice new-yorkais et qu’on verse une larme honteuse vite séchée par le fameux « Non mais, t’as vu comme c’est naze ! »
la vie du geek
Un geek, pour ceux qui n’ont pas compris grand-chose à la description de la bibliothèque d’Ours, est un passionné d’informatique dont l’univers mental se compose de jeux vidéo, de science-fiction et de pizzas froides. Pure émanation d’un siècle technologique, le geek apparaît comme un nouveau chaînon dans l’évolution de l’espèce humaine : un être qui a su résoudre les deux problèmes ancestraux de l’ado de base – l’acné et les filles – en passant ses journées devant un écran d’ordinateur.
la théorie du complot (le dernier complot me fait mourir de rire)
Lorsqu’on tape « complot » sur Google, on obtient la bagatelle de quinze millions de résultats. Au hasard, on apprend que Michael Jackson a été assassiné, que les Américains ne sont jamais allés sur la Lune, que des lézards humanoïdes cachés au centre de la Terre nous contrôlent psychiquement, que le gouvernement américain est sous la coupe des Illuminati ou que le chanteur Yannick Noah a gagné Roland-Garros.
Il y aussi l'opposition entre la jeune génération et les adeptes du "c'était bien mieux avant" (les deux côtés en prennent pour leur grade) entre les tenants du cinéma d'auteur face à une culture cinématographique moins raffinée ("Ils ont des têtes à multiplexe") ou bien encore entre les ex-soixante-huitards et le reste de la société.
Il y en d'autre encore mais si je voulais être exhaustive, il faudrait que je recopie tout le livre.

Un petit bémol quand même, j'ai un tout petit peu moins aimé la résolution de l'intrigue que dans les autres livres, parce que je l'ai vue venir assez tôt, à partir du moment où il y a des explosions. Mais, cela n'a pas gâché mon plaisir.

 En quelques mots : J'ai encore passé quelques heures à rire toute seule devant cet ouvrage qui est un très bon remède face à la morosité ambiante. Mon seul drame est qu'il ne me reste que Made in China à lire. Je pense donc attendre un peu avant de le découvrir.

Les avis de Miss Léo et de Titine.

Bonus : Comme je pense que je n'écrirai pas de billets sur Série Z, je vous montre la photo que j'avais prise à l'époque de ma lecture. Sur les 3 films cités au début du livre, j'en possède 2 (récupérés d'occasion, je n'ai quand même pas payé plein tarif pour ça ^^). L'humour ultra-référencé de J.M. Erre est définitivement fait pour moi !





16 commentaires:

  1. Je n'ai rien à ajouter à ton billet, si ce n'est : "J.M.Erre forever" !!!!!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ah oui, ca me fait penser que je voulais mettre en conclusion que le drame de ma vie, c'est qu'il ne m'en reste qu'un à lire. Je vais le rajouter.

      Supprimer
  2. Toutes les trois nous pouvons fonder le club de "JM Erre forever " où des lectrices pouffent de rire de la première à la dernière page! (j'ai également beaucoup aimé la référence à Noah!). Je suis jalouse de tes dvds, ce sont les deux que j'ai très envie de voir (mais irai je jusqu'à les acheter?) !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui fondons !
      Je les possédais déjà avant ma lecture. Arrête de ramer... c'était parce qu'à la fac on avait fait un concours à qui trouverait le titre de film le plus débile et j'avais trouvé ce dvd. L'attaque de la moussaka j'aime assez dans le genre gros délire psychédélique.

      Supprimer
  3. Je l'ai lu dès sa sortie et j'ai adoré comme d'habitude. Du grand J.M. Erre!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je te sens membre du fan club toi aussi ;-)

      Supprimer
  4. Tu me donnes envie de lire ce roman ! J'avais adoré série Z mais j'avais abandonné le mystère Sherlock et prenez soin du chien... Je vais peut-être aimer celui-là !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oh ben alors...C'est sur que ce type d'humour peut peut-être lasser, même si ce n'est pas mon cas. Peut-être celui-ci te plaira plus parce que comme Série Z, il fait référence au cinéma.

      Supprimer
  5. Un auteur découvert récemment et j'en ai encore plein à lire, chouette !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Tu en as de la chance ;-) Profites-en !

      Supprimer
  6. Moi aussi je veux découvrir J.M.Erre !!! Mais ma bibliothèque n'en a pas, c'est nul ! Je pense acheter prochainement "Le mystère Sherlock" pour commencer !
    Et concernant ta photo de fin, je suis morte de rire devant les titres des DVD héhéhé :D

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Effectivement, c'est nul ! Surtout que depuis Le mystère Sherlock, c'est populaire. Moi il fallait carrément que je réserve et il était dans toutes les bibli du réseau.
      J'ai une DVDthèque très éclectique...

      Supprimer
  7. Ouh, tout ça a l'air fort sympathique!
    De quoi donner envie de se laisser tenter et découvrir ce J M Erre!

    RépondreSupprimer
  8. J'ai récemment découvert cet auteur avec Série Z et qu'est-ce que je me suis marrée !

    Et je savais que tous les films cités existaient vraiment mais voir L'Attaque de la Moussaka Géante en (presque) vrai... ça fait quelque chose, lol !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ca fait encore plus d'émotions en le regardant ^^ C'est vraiment un OVNI, c'est énorme dans le le genre kitsch. Franchement, au 3e degré, ça se regarde bien. Contente de t'avoir toute émue avec ma photo ^^
      Et continue à lire JM Erre parce que je pense que tu riras aussi avec les autres.

      Supprimer