dimanche 17 novembre 2013

Ainsi puis-je mourir de Viviane Moore

"Même en fuyant l'on est pris ; Ce qui me donne la vie me cause la mort ; Les deux n'en font qu'un ; Ainsi puis-je mourir..." Maxime gravée sur le linteau de la cheminée du château de Tourlaville.

Avant-propos : Je connais (et j'apprécie) Viviane Moore grâce à ses romans médiévaux . J'avais repéré ce livre dont le thème changeait un peu dès sa sortie en grand format. Je l'ai acheté en poche hier et je l'ai déjà fini (vous pouvez donc en déduire qu'il m'a plu).

Mon résumé : Gabrielle Dancel, écrivain, revient de sa lune de miel avec Philip Sedley. Ils emménagent dans le château de Tourlaville, demeure qui a connu bien des drames au cours des siècles, notamment celui de Julien et Marguerite de Ravelet dont Gabrielle décide d'écrire l'histoire. Mais rapidement Gabrielle découvre que son mari lui a caché bien des secrets...

Mon avis : Ce que j'ai le plus apprécié dans le livre, c'est l'ambiance étouffante que met en place Viviane Moore. Gabrielle est une jeune femme qui s'est mariée rapidement (un mois après sa rencontre avec son mari). Elle a toujours aimé ce château de Tourlaville et a rêvé d'y habiter. Son mariage lui semble un conte de fées dans les premiers temps, mais quand elle emménage dans le château, elle découvre que son mari emploie une inquiétante gouvernante ainsi que bon nombre de domestiques. Elle apprend aussi qu'ils vont faire chambre à part (alors qu'ils vivent au début du XXIe siècle). La demeure l'angoisse, surtout quand elle se retrouve seule la nuit avec ses craquements. Tous ces éléments m'ont fait penser à Rebecca de Daphné Du Maurier (que je n'ai pas lu).
Gabrielle tente de passer au-dessus de tous ses éléments et de s'adapter, surtout qu'elle-même cache bon nombre de secrets à son mari. Elle se plonge dans l'écriture de l'histoire (véridique) de Julien et Marguerite de Ravelet qui ont vécu sous Henri IV et dont l'histoire va peu à peu sembler faire cruellement écho à la vie de Gabrielle. Devient-elle paranoïaque ou bien son mari est-il vraiment un homme dangereux ?
Au début du roman, les éléments sont un peu longs à se mettre en place, mais rapidement nous sommes plongés dans 2 histoires que l'on n'a plus du tout envie de lâcher avant de connaître le dénouement final de chacune d'entre elles [et même quand on le connaît (je savais comment cela se finissait pour Julien et Marguerite)].
J'ai aimé la finesse de l'auteure sur un sujet extrêmement glissant (l'inceste). Elle ne condamne jamais les sentiments de Julien et surtout ceux de Marguerite (sans les approuver bien évidemment), mais s'en sert pour évoquer le destin cruel de cette jeune fille (mariée à 13 ans à un homme qui la battait) et sauvée de cette emprise à 16 ans par son frère. On comprend qu'elle puisse éprouver des sentiments extrêmement intenses pour lui qu'elle niera d'ailleurs avec force. Leur destin est vraiment émouvant et a déjà inspiré Barbey D'Aurevilly.
J'ai aussi aimé les nombreuses références à la littérature que ce soit celle du XVIe siècle Amadis de Gaule ou bien une très belle allusion au Horla de Maupassant, ainsi que des références plus contemporaines.

En quelques mots : Après un début un peu lent, l'atmosphère de secrets et de mystères nous emporte jusqu'aux dénouements des 2 histoires qui sont particulièrement émouvants. Je suis au bord du coup de coeur.

Et après ? : Cela donne évidemment envie de visiter le château de Tourlaville (ou des Ravalet) près de Cherbourg qui a aussi appartenu à la famille de Tocqueville. Et je pense enfin lire Rebecca.

24 commentaires:

  1. Ce livre a l'air vraiment bien. Tu me fais découvrir quelque chose. La couverture est réussie. Tu verras, Rebecca est un superbe roman et très prenant. :)
    Bonne soirée.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je suis contente de te le faire découvrir. J'espère qu'il te plaira ! J'ai déjà vu le film d'Hitchcock, même si je sais qu'il est différent du livre.
      Bonne soirée à toi aussi !

      Supprimer
  2. j'aime cet auteur et il faudrait que je reprenne ses romans ! Noté...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Moi aussi j'aime ses séries. Je l'avais rencontrée à St Maur en poche en plus...

      Supprimer
  3. J'aime la couverture, et d'après ton billet, l'histoire devrait me plaire aussi, je note !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. La couverture est très belle. J'aimais celle du grand format aussi. J'espère qu'il te plaira !

      Supprimer
  4. Oui c'est ce que j'allais dire; cela ressemble un peu au départ à Rebecca! Ce livre me tente bien.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je n'ai vu que le film, donc j'espère que cet aspect ne te décevra pas. Par contre, je pense que les passages sous Henri IV vont te plaire !

      Supprimer
  5. Il me faisait de l'oeil depuis sa sortie en grand format et j'ai découvert hier dans la vitrine de ma librairie qu'il était sorti en poche. How nice ! Et ton billet élogieux me fait très envie !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Hier soir, je repensai encore à certains éléments de l'intrigue, c'est bon signe ! Comme je disais à Claudialucia, comme je n'ai pas lu Rebecca, j'espère que cela ne vous décevra pas, mais le livre possède de toute manière ses propres atouts. PS : J'ai beaucoup aimé l'expo Désirs & voluptés, je pense faire mon billet ce soir !

      Supprimer
    2. J'attends ton billet avec impatience !

      Supprimer
    3. Il va arriver, j'avais mal calculé mon temps ;-)

      Supprimer
  6. C'est vraiment alléchant et en effet, la couverture est très belle. Il y a peut-être des similitudes avec Rebecca dans l'ambiance, mais de ce que tu racontes de ce roman, il semble que ce soit tout ! Je pense que Rebecca te plaira :-)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui c'est vraiment pour l'ambiance, car même la gouvernante n'a pas du tout le même rôle que ce que je sais du personnage dans Rebecca. Mais les doutes qui s'emparent de l'héroïne y font quand même penser. Je voulais enchaîner sur Rebecca, mais j'ai finalement opté pour des lectures légères car je viens de lire coup sur coup 2 livres qui traitent de l'inceste, j'avais besoin de happy end !

      Supprimer
  7. Vu ton enthousiasme et le sujet du roman, je note sans hésitation ! Et comme je suis à la recherche d'idées cadeaux pour ma mère, je sens qu'il y a une piste avec ce titre, donc merci !!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. :-)
      J'ai trouvé qu'elle s'en sortait vraiment bien, elle ne surjoue pas l'émotion est pourtant, il y en a beaucoup !

      Supprimer
  8. Ca m'a l'air tout à fait mystérieux ! Mais ça ne ressemble pas trop à de pierre et de cendres ? La couverture est très jolie, je note !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je ne pense pas (sauf pour l'aspect demeure perdue), mais je n'ai pas lu De pierre et de cendres (je suis allée voir le résumé sur internet^^). C'est malin, j'ai envie de lire de Pierre et de cendre maintenant^^ Je l'avais déjà noté, mais je le remets en haut de ma liste !

      Supprimer
  9. Voilà un bouquin qui semble avoir du succès ! J'avoue qu'il me donnerait plutôt envie de lire "Rebecca" :)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Lol ! En même temps, ça me fait moins de pression, parce que si tout le monde est déçu par ce livre, j'aurai l'air fin ^^ Au moins Rebecca, je suis sûre que c'est un classique :p

      Supprimer
  10. Il est très bien ton billet. Et je suis contente car il a l'air d'avoir donné envie à plein de gens de découvrir ce titre qui vaut largement le détour!!!
    Tu as vu que le prochain film de Donzelli, à partir d'un scénario de Truffaut, serait sur l'histoire de Marguerite et de Julien?
    Bizzz

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ah non, je n'avais pas vu pour le Donzelli, je vais me renseigner. Après en film, je ne sais pas ce que ça peut donner, ce sera peut-être plus difficile de voir l'inceste que de le lire surtout vu la pudeur de l'écriture de Viviane Moore.

      Supprimer